Depuis mon jeune âge, je rêvais participer au développement de mon cher Pays le SENEGAL et Particulièrement dans l'agriculture.

Cette nouvelle idée est venue au moment opportun car par ces temps qui courent oû une partie de  la frange juvénile emprunte des pirogues à l'assaut vers des pays d'Europe croyant y trouver leur El dorado dans des plantations pour  travailler et pourtant  le pays a toutes les potentialités mais le seul hic  est que ceux qui devaientt exploiter cette opportunité ne sont pas motivés. C'est pourquoi je lance un appel de coeur au Président de la république, aux personnes qui ont les moyens  d'aider l'Agriculture, pour que le Sénégal et toute l'Afrique ne dépendent plus de l'extérieur

Ceux qui nous aident, l'argent ne leur tombe pas du ciel ils ont beaucoup travaillé. Je souhaite que nous développions le Micro - Jardinage dans notre pays car il y a des volontaires prêts  pour se lance dans ce vaste programme qui nécessécite de (l’espace - de l'eau - et du materiel ...).

            C'est pour dire que la Technique du Micro - Jardinage est Nouvelle et ses vrais Techniciens sont

  avec des Preuves à l'appui  l'adage qui dit  " vaincre - c'est l'exemple "

- La sueur  du front ne se perd jamais. 

 

FEMME AFRIQUE
Femme mûre , femme noire
Vêtue de ta couleur qui est vie, de ta forme qui est beauté
J'ai grandi à ton ombre; la douceur de tes mains bandait mes yeux
Et voilà qu'au coeur de l'Eté et de Midi,
Je te découvre,
Terre promise, du haut d'un haut col calciné
Et ta beauté me foudroie en plein coeur, comme l'éclair d'un aigle
Femme mûre, femme obscure
Fruit mûr à la chair ferme, sombres extases du vin noir, bouche qui fais lyrique ma bouche
Savane aux horizons purs, savane qui frémis aux caresses ferventes du Vent d'Est
Tamtam sculpté, tamtam tendu qui gronde sous les doigts du vainqueur
Ta voix grave de contralto est le chant spirituel de l'Aimée
Femme noire, femme obscure
Huile que ne ride nul souffle, huile calme aux flancs de l'athlète, aux flancs des princes du Mali Gazelle aux attaches célestes, les perles sont étoiles sur la nuit de ta peau.
Délices des jeux de l'Esprit, les reflets de l'or ronge ta peau qui se moire
A l'ombre de ta chevelure, s'éclaire mon angoisse aux soleils prochains de tes yeux.
Femme mûre, femme noire
Je chante ta beauté qui passe, forme que je fixe dans l'Eternel
Avant que le destin jaloux ne te réduise en cendres pour nourrir les racines de la vie.
 
Aujourd'hui sont déjà 1 visiteurs (2 hits) Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=