Les cultures hors sol ou sans sol se définissent comme des cultures de

végétaux effectuant leur cycle complet de production sans que leur système racinaire ait été en contact avec leur environnement naturel, le sol. Dans ce type de système, les racines des végétaux sont alimentés par un milieu liquide minéral appelé solution nutritive, qui apporte l’eau, l’oxygène et les éléments minéraux indispensables au

développement de la plante. Cette technologie de production

végétale caractérisée par une alimentation minérale des racines, la solution nutritive, ne nécessite pas de support solide.

Si, par contre, un support est utilisé, celui-ci  est qualifié du terme général de « substrat ».

Les cultures hors sol sont presque toujours utilisées sous serre ou sous abri. Lorsque l’on utilise ces techniques de

culture hors sol et sous abri, il faut raisonner en système et non porter sa réflexion sur un élément isolé.

On appelle « système » un ensemble constitué par la présence ou l’absence d’un substrat, son réseau de distribution

avec l’ensemble des appareillages nécessaire au fonctionnement, en intégrant tout cet ensemble sous l’effet « abri ».

 

FEMME AFRIQUE
Femme mûre , femme noire
Vêtue de ta couleur qui est vie, de ta forme qui est beauté
J'ai grandi à ton ombre; la douceur de tes mains bandait mes yeux
Et voilà qu'au coeur de l'Eté et de Midi,
Je te découvre,
Terre promise, du haut d'un haut col calciné
Et ta beauté me foudroie en plein coeur, comme l'éclair d'un aigle
Femme mûre, femme obscure
Fruit mûr à la chair ferme, sombres extases du vin noir, bouche qui fais lyrique ma bouche
Savane aux horizons purs, savane qui frémis aux caresses ferventes du Vent d'Est
Tamtam sculpté, tamtam tendu qui gronde sous les doigts du vainqueur
Ta voix grave de contralto est le chant spirituel de l'Aimée
Femme noire, femme obscure
Huile que ne ride nul souffle, huile calme aux flancs de l'athlète, aux flancs des princes du Mali Gazelle aux attaches célestes, les perles sont étoiles sur la nuit de ta peau.
Délices des jeux de l'Esprit, les reflets de l'or ronge ta peau qui se moire
A l'ombre de ta chevelure, s'éclaire mon angoisse aux soleils prochains de tes yeux.
Femme mûre, femme noire
Je chante ta beauté qui passe, forme que je fixe dans l'Eternel
Avant que le destin jaloux ne te réduise en cendres pour nourrir les racines de la vie.
 
Aujourd'hui sont déjà 1 visiteurs (6 hits) Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=